Normandie impressionniste – Giverny

Nous nous sommes ensuite rendus à Giverny afin de visiter 2 autres expositions du Festival Normandie Impressionniste (l’une à Giverny et l’autre à Vernon).

Nous en avons profité pour visiter les jardins de Claude Monet.

Ça n’était pas la meilleure saison pour le faire (beaucoup de fleurs fanées), ni le bon jour, relativement couvert. Il y avait beaucoup de monde et l’entrée, pour un site de cette fréquentation, n’était pas très bien gérée (par ailleurs l’unique caisse avait un problème de machine de billetterie, ce qui n’arrangerait rien). En revanche, la boutique de souvenirs, immense, ne manquait ni de personnel ni de caisses… hum, hum…

La maison vaut le détour, il y a notamment une belle collection d’estampes japonaises. Le jardin est un peu trop « plein » à mon goût. La promenade au bord de l’eau (avec le fameux pont japonais) est agréable, quoique le charme soit un peu brisé par la route qui passe à proximité (et qu’il faut traverser par un passage souterrain).

Hiroshige - Le chat à la fenêtre
Hiroshige – Le chat à la fenêtre

Nous sommes ensuite allés visiter l’exposition temporaire du Musée des impressionnismes de Giverny : Sorolla, un peintre espagnol à Paris (visible jusqu’au 6 novembre 2016).

C’était une très belle exposition. Devant les tableaux de bord de mer, on s’y croyait vraiment…

Joaquín Sorolla - Pêcheurs valenciens (huile sur toile) - 1895 Collection Broere Charitable Foundation
Joaquín Sorolla – Pêcheurs valenciens (huile sur toile) – 1895
Collection Broere Charitable Foundation
Joaquín Sorolla - L'été (huile sur toile) - 1904 La Havane, Museo Nacional Bellas Artes
Joaquín Sorolla – L’été (huile sur toile) – 1904
La Havane, Museo Nacional Bellas Artes
Femme de dos à la mer
Joaquín Sorolla – (esquisse petit format – huile sur carton) – 1904
Joaquín Sorolla - Cousant la voile (huile sur toile) - 1896 Venise, Fondazione Musei Civici di Venezia, Museo Correr, Galleria Internazionale d'Arte Moderna di Ca'Pesaro
Joaquín Sorolla – Cousant la voile (huile sur toile) – 1896
Venise, Fondazione Musei Civici di Venezia, Museo
Correr, Galleria Internazionale d’Arte Moderna di
Ca’Pesaro

En dehors de l’exposition, nous avons été déçus par la quasi-absence d’œuvres « permanentes » montrées au public (une seule salle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*