Diorama : les prototypes

Cette année je me suis enfin lancée dans la fabrication de petits dioramas. J’avais ça dans un coin de ma tête depuis un moment… à vrai dire, depuis ma classe de neige, ce qui remonte à plus d’un quart de siècle…

Après moult essais, j’ai créé une version « clé en main » que j’ai pu tester lors d’un anniversaire, et qui a eu son petit succès.

  • Essai 1

Premier test : peinture acrylique (grossière, vu qu’il s’agissait de mon premier essai) et support en polystyrène… euh, comment dire… à oublier !! (ne serait-ce que parce que découper du polystyrène, c’est juste un vrai cauchemar !).

Malgré tout, ma méthode de définition des différents plans semble fonctionner. Penser à ajouter un arrière-plan avec le ciel (et donc à lui laisser assez de place pour qu’il puisse exister).

  • Essai 2

Je trouve ça déjà nettement mieux que le premier ! Même si c’est beaucoup plus petit que ce que j’imaginais faire au début, j’ai gardé ce format pour les dioramas ultérieurs (carré de 8,5 cm de côté), avec pour objectif de le faire tenir sur une feuille de papier Canson.

Je ne sais pas trop quoi penser des contours noirs. C’est vrai que ça alourdit les fleurs du premier plan, par contre j’aime bien ce que ça donne avec les sapins.

  • Essai 3

Inspiré du Château de Bouges (Indre).

Là, j’ai eu la folie des grandeurs : je me suis dit que j’allais pouvoir jouer avec l’effet « 3D »… mais comme je n’y suis pas allée de main morte, ça n’a pas du tout donné l’effet escompté !

Diorama parc du château

Vu de biais en plongée ça passe encore…

Diorama parc du château

… mais alors vu de face l’effet est complètement raté.

  • Essai 4

Basé sur des photos de la charmante bourgade de Gruyères, en Suisse.

Avec celui-ci j’ai innové en fabriquant un « cadre » (en fait j’avais déjà essayé sur l’essai n°1 mais c’était vraiment trop horrible), avec un ciel sur les 3 côtés et un sol colorié.

Diorama de Gruyères (Suisse)

Diorama de Gruyères (Suisse)

Diorama de Gruyères (Suisse)

Je suis plutôt contente du résultat, mais j’aurais pu ajouter un plan et surtout j’aurais dû éviter d’utiliser de la colle repositionnable (par erreur) car du coup les languettes n’arrêtent pas de se décoller…

Ce jour là, j’avais ouvert mon salon pour un atelier dessin. J’ai essayé d’entraîner deux comparses dans mes délires dioramesques en leur faisant créer un diorama de A à Z (c’est à dire en leur faisant définir les différents plans d’après une ou plusieurs photos, puis utiliser règle, équerre et papier calque…). C’était peut-être un peu trop ambitieux. L’idée de proposer un diorama « clé en main », qui pourrait servir de première approche, s’est donc imposée (cf diorama « Perche »)

  • Essai 5

Le diorama n°3 avait tendance à s’affaisser. Pour celui-ci j’ai donc découpé et collé les languettes en quinconce (pour ne pas qu’elles penchent vers l’arrière) et ajouté un « contrefort » au dos.

Brouillon pour diorama montagne
Choix des différents plans
Diorama montagne au crayon de couleur aquarellable
Diorama montagne au crayon de couleur aquarellable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*